Luminothérapie ou plages artificielles... Les Suédois multiplient les initiatives pour lutter contre le manque de lumière en hiver

Une habitante en Suède. (Illustration). 
Une habitante en Suède. (Illustration).  (JONATHAN NACKSTRAND / AFP)

Alors que les jours sont particulièrement courts en Suède l'hiver, les habitants se sentent parfois déprimés. Pour lutter contre le manque de soleil, les Suédois ont plusieurs techniques. 

Seulement six heures de lumière par jour. L'hiver, les journées sont très courtes dans les pays du Nord et cela se ressent sur humeur. À Stockholm en Suède, les habitants tentent de s'adapter et s'offrent des cures de luminothérapie pour lutter contre la dépression saisonnière. 

5% des habitants dépressifs à cause du manque de lumière 

"Tous les hivers, quand les nuits s’allongent, je commence à me sentir déprimée, raconte Liv, 23 ans. Je me sens très très fatiguée, comme si toute mon énergie avait quitté mon corps." Cette jeune Suédoise est victime, tous les hivers, du seasonnal affective disorder, ou SAD. Cette pathologie est liée au manque de lumière et toucherait 5% des habitants dans les pays nordiques.

Une des façons de traiter cette dépression est de soumettre les patients à une lumière intense qui imite la lumière de soleil. "Les gens ont des problèmes de concentration", explique Anna Lena, le médecin de Liv qui voient ses patients grossir et dormir plus l'hiver. "Tout ça disparaît souvent au printemps mais il y a toujours un débat pour savoir si cette thérapie par la lumière est vraiment efficace". 

Le SAD est un cas extrême, mais le déficit de lumière est un fait auquel tous les habitants de Stockholm doivent s’adapter. Certains font du sport avec une lampe frontale sur la tête, d’autres participent à des fêtes avec bougies et brasiers comme la Sainte Lucie, tous les 13 décembre. 

Des vacances au soleil ou presque 

Ceux qui ne supportent pas l’interminable hiver et qui ont les moyens choisissent de partir au soleil. La Suède fait partie des pays où les habitants prennent le plus l’avion, surtout vers la Thaïlande où les Canaries.

Autre solution moins chère : faire semblant de partir au soleil. À Södertalje, au sud de Stockholm, des immenses entrepôts abritent un décor de forêt tropical. Dehors, il fait nuit et froid alors qu'à l'intérieur les Suédois sont en maillots de bain, transpirants, autour de terrains de beach volley. "Il fait 23 ou 24 degrés, explique Jakob. Il y a du sable, des palmiers, des gens heureux et beaucoup de beach-volley. Aujourd’hui ça s’est transformé en un lieu où on peut échapper à l’hiver. Il y a aussi un bar où on peut boire une bière, les pieds dans le sable… J’adore ça", dit-il. 

Les habitants de Stockholm prendront leur revanche le 21 juin quand le soleil, descendant à peine en dessous de l’horizon, leur offrira la nuit la plus courte de l’année.

Les Suédois multiplient les initiatives pour lutter contre le manque de lumière en hiver - Le reportage de Fréderic Faux
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne