Santé : les médecins traitants pourront bientôt prescrire du sport pour les maladies longues

Un médecin utilise la carte vitale d\'un patient, en août 2014, à Chambéry (Savoie).
Un médecin utilise la carte vitale d'un patient, en août 2014, à Chambéry (Savoie). (MAXPPP)

À partir du 1er mars, les médecins traitants pourront prescrire une activités physique à leurs patients souffrant de certains cancers, du diabète et de maladies cardio-vasculaires.

Les patients atteints d'une affection de longue durée pourront se voir prescrire une activité physique adaptée par leur médecin traitant à partir du 1er mars, selon un décret qui pose les modalités d'application de la mesure dite du "sport sur ordonnance".

Ces ordonnances concernent les personnes souffrant de certains cancers, du diabète ou de maladies cardio-vasculaires. Le sport permet de mieux assimiler les traitements médicamenteux et il est prouvé qu'il diminue le risque de récidive.

Moins de médicaments

"Quand un plan sport santé est bien implanté dans une région, la consommation médicamenteuse baisse quelquefois dans des proportions considérables", indique mercredi 22 février le docteur Anne Besnier, qui a fondé à Cherbourg un club qui propose des activités aquatiques aux Manchois souffrant du cancer.

Selon le médecin, "on peut arriver jusqu'à 30 ou 40 % de consommation médicamenteuse en moins" pour les maladies cardio-vasculaires. Même constat concernant le diabète. Le docteur Anne Besnier affirme aussi que "le taux de récidive sur le cancer peut diminuer jusqu'à 30%."