Méningite : le dispositif de vaccination prolongé d'une semaine sur le campus de Dijon

La campagne de vaccination sur le campus de Dijon, le 4 janvier 2017. 
La campagne de vaccination sur le campus de Dijon, le 4 janvier 2017.  (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

À la suite des décès de deux étudiants, 30 000 personnes du campus universitaire de Dijon étaient invitées à se faire vacciner jusqu'à vendredi dernier. Sauf que moins de la moitié a répondu à l'appel. Le dispositif sera donc reconduit en février.

Les quatre premières semaines de campagne de vaccination contre la méningite devaient s'achever le vendredi 27 janvier sur le campus de Dijon. Cette campagne fait suite à la mort de deux étudiants et de la découverte d'un troisième cas, entre octobre et décembre 2016. Seulement, moins de la moitié des étudiants s'est déplacée.

Sur les 30 000 personnes invitées à se faire vacciner, seuls 13 200 étudiants et membres du personnel ont reçu le traitement sur le campus, précise France Bleu Bourgogne. Ce nombre est insuffisant pour enrayer la circulation de la souche responsable du décès de deux étudiants en fin d'année dernière.

Une semaine supplémentaire du 6 au 10 février

En ce début d'année, de nombreux étudiants passaient des examens ou étaient en stage et n'ont pas pu se présenter au centre de vaccination. Pour remédier à cette situation, le dispositif exceptionnel, installé dans la salle Multiplex du campus, est prolongé d'une semaine. Le centre de vaccination rouvrira pour une semaine supplémentaire, du 6 au 10 février.

L'Agence régionale de santé (ARS) répète donc son appel massif à la vaccination. Après le 10 février, le centre de vaccination du campus sera fermé. Il faudra se rendre au centre de prévention et de santé universitaire de Dijon ou au centre départemental de vaccination.

Vous êtes à nouveau en ligne