Loire-Atlantique : l'inquiétude des cancers pédiatriques

FRANCE 2

15 cancers ont été détectés chez des enfants depuis 2015 dans la commune de Sainte-Pazanne (Loire-Atlantique) et trois sont décédés. Une enquête de terrain va être lancée.

En Loire-Atlantique, dans la commune de Sainte-Pazanne, le nombre de cancers d'enfants est deux fois plus important qu'ailleurs en France. Jeudi 4 avril au soir, une première réunion publique avec les habitants a eu lieu. Plus d'un millier de personnes sont venues écouter des médecins, convoqués en urgence. Le Dr Thierry Le Guen, responsable de la veille sanitaire, n'a qu'une seule certitude pour répondre aux questions des parents. "On ne peut pas exclure le fait qu'il n'y ait aucun risque, mais on ne peut pas exclure le fait qu'il y en ait un qu'on ne connaît pas", a-t-il affirmé devant l'assemblée.

Quatre pistes envisagées

Quatre risques sont à l'étude : une pollution au benzène, aux hydrocarbures, aux pesticides ou alors la présence du radon, un gaz présent de façon naturelle. Un collectif de parents, Stop aux cancers de nos enfants, s'est créé afin d'obtenir des réponses. Une nouvelle enquête va être menée sur le terrain et les premières conclusions seront rendues publiques dans six mois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne