Le virus Zika n'est plus une "urgence de santé publique mondiale", selon l'OMS

Un moustique sur la jambe d\'un homme, le 30 octobre 2016, à Rangoun (Birmanie).
Un moustique sur la jambe d'un homme, le 30 octobre 2016, à Rangoun (Birmanie). (YE AUNG THU / AFP)

Le virus "reste un problème hautement important à long terme", a précisé l'OMS, vendredi.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé, vendredi 18 novembre, que le virus Zika, lié à de graves anomalies cérébrales chez les nourrissons, n'était plus "une urgence de santé publique de portée mondiale". "Le virus Zika reste un problème hautement important à long terme", a toutefois nuancé l'organisation.

La décision de retirer le statut d'Urgence de santé publique mondiale, qui avait été décrété le 1er février 2016, a été prise vendredi. "Le Comité d'Urgence estime que le virus Zika et ses conséquences restent un défi de santé publique persistant et important, qui requiert une action intense, mais ne représente plus une urgence de santé publique telle que définie par les Règlements de santé internationaux", a indiqué l'OMS.

Le Brésil est le pays le plus touché

Depuis 2015, 73 pays sont touchés par le virus Zika, majoritairement en Amérique Latine et dans les Caraïbes, et quelque 23 pays ont annoncé avoir constaté des cas de microcéphalies et de maladies de Guillain-Barré potentiellement liés à Zika. Le virus se transmet par la piqûre du moustique Aedes aegypti, mais aussi par voie sexuelle.

Le Brésil est le pays qui compte le plus de cas de microcéphalies potentiellement liés à Zika, avec un total de 2 033, suivi par la Colombie (46 cas). Dix cas ont été aussi signalés en Guyane française et 8 en Polynésie française.

La maladie de Guillain-Barré, connue aussi sous le nom de syndrome de Chullain-Barré, est une maladie neurologique grave chez les adultes, pouvant parfois provoquer une paralysie passagère. Deux vaccins contre Zika sont actuellement en cours d'évaluation, selon l'OMS, et les résultats de la phase 1 des tests cliniques sont en train d'être examinés.

Vous êtes à nouveau en ligne