La chasse au moustique tigre est ouverte !

C'est le retour du moustique tigre. Les services de lutte anti-vectorielle commencent leur travail. Cette année, le dispositif de surveillance est activé dans six nouveaux départements.

En 2017, sur la trentaine de départements touchés, six le sont pour la première fois : l’Aisne, la Corrèze, la Lozère, la Maine-et-Loire et le Val d’Oise (tous placés en alerte orange au 1er janvier 2017) et le Gers (placé en alerte rouge immédiatement).

L’Aveyron et le Haut-Rhin voient leur niveau de surveillance passer en alerte rouge tandis que huit départements se sont débarassés du nuisible : l’Allier, la Côte d’Or, l’Essonne, les Hautes-Alpes, l’Indre-et-Loire, le Puy-de-Dôme, la Seine-Saint-Denis et l’Yonne n’auront pas à craindre ses piqûres.

Depuis 2004, l’insecte poursuit son expansion en France. Originaire d’Asie, il a tout d’abord colonisé l’Europe à partir de l’Italie.

Pour limiter sa progression et tenter de l’éliminer, l’Etat surveille ce moustique vecteur de nombreuses maladies telles que la dengue, zika ou le chikungunya. L’opération consiste à éradiquer les gîtes larvaires. Des actions de prévention sont également prévues pour les particuliers. Les autorités sanitaires préconisent de vider les eaux stagnantes qui permettent la reproduction de moustiques.

Le dispositif de surveillance se déroulera comme chaque année du 1er mai au 30 novembre. Si vous croisez un moustique tigre, prenez le en photo et envoyez son "signalement" sur le portail www.signalement-moustique.fr ou l’application mobile iMoustique.