La grippe a entraîné une surmortalité de 19% en France

France 2

Le nombre de décès a progressé de près de 20% cet hiver en France par rapport aux années précédentes. Une hausse due à la grippe, particulièrement virulente cette année.

Selon les chiffres publiés mercredi 4 mars, l'Institut national de veille sanitaire a dénombré plus de 8 500 décès supplémentaires cet hiver. Une surmortalité qui s'explique par la virulence de la grippe, selon un membre de l'InVS, et le manque d'efficacité du vaccin. Cette année, le virus H3N2 a muté. Résultat : le traitement s'est avéré inadapté dans de nombreux cas. Les plus de 65 ans sont particulièrement touchés par l'augmentation du nombre de décès.

Le gouvernement a déclenché le plan ORSAN

Pour faire face à l'épidémie, le gouvernement a mis en place le dispositif ORSAN. Il vise notamment à gérer l'afflux de malades dans les hôpitaux. Fait rare en France, aucune région n'a été épargnée cet hiver. Mercredi, la Direction générale de la santé a indiqué que l'activité des hôpitaux était en "nette diminution", tout en se maintenant à un "haut niveau".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne