Ibuprofène : des risques de complications graves

FRANCE 2

L'ibuprofène et le kétoprofène peuvent entraîner des complications infectieuses graves. Ils doivent être pris avec précaution selon l'Agence nationale du médicament (ANSM).

En pharmacie, on peut les acheter sans ordonnance. Ibuprofène ou kétoprofène, ces anti-inflammatoires sont très utilisés par les Français en cas de douleurs, pourtant ils peuvent être dangereux pour la santé. L'Agence nationale du médicament (ANSM) tire la sonnette d'alarme, car ils peuvent provoquer des complications infectieuses. D'après son enquête, 337 cas de complications infectieuses graves ont été recensés avec l'ibuprofène depuis 2000, 49 cas avec le kétoprofène. Des problèmes neurologiques, pulmonaires, ou encore des méningites...

Une durée et des quantités limitées

L'agence recommande alors de toujours privilégier le paracétamol en cas de douleur, de ne recourir aux anti-inflammatoires qu'à des doses minimales pendant la durée la plus courte possible. Pas plus de trois jours en cas de fièvre, pas plus de cinq jours en cas de douleur. L'Agence du médicament rappelle enfin qu'il ne faut surtout pas prendre d’anti-inflammatoires en cas de varicelle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne