Grippe : toute la France métropolitaine désormais touchée par l'épidémie

Un malade se fait vacciner contre la grippe, le 7 octobre 2016 à Chantepie (Ille-et-Vilaine).
Un malade se fait vacciner contre la grippe, le 7 octobre 2016 à Chantepie (Ille-et-Vilaine). (MAXPPP)

Les treize régions de l'Hexagone sont concernées par l'épidémie. Le ministère de la santé appelle à la vigilance, notamment si vous avez plus de 65 ans.

Toute la France métropolitaine est concernée. L'épidémie de grippe s'étend désormais aux treize régions de l'Hexagone, contre neuf il y a une semaine, a annoncé mardi 27 décembre le ministère de la Santé. Le ministère appelle à la vigilance pour les personnes âgées, particulièrement touchées par l'épidémie cette année.

La carte de l\'épidémie de grippe, le 27 décembre 2016.
La carte de l'épidémie de grippe, le 27 décembre 2016. (RÉSEAU SENTINELLES)

Les plus de 65 ans "représentent environ deux tiers des hospitalisations" pour symptômes grippaux, a souligné la Direction générale de la santé (DGS, ministère de la Santé) dans un communiqué, évoquant "une forte augmentation du recours aux soins" la semaine dernière chez les personnes de cette tranche d'âge.

Vaccination et mesures barrières

Le ministère de la Santé demande aux directeurs des établissements accueillant des personnes âgées (maisons de retraite, etc.) de "relancer la vaccination chez les résidents et de bien rappeler les recommandations" pour les employés concernant les "mesures barrières" à adopter (lavage de mains, port du masque, réduction des contacts...).

A l'occasion des fêtes de fin d'année, "moment particulièrement propice à la diffusion de l'épidémie", la DGS recommande aussi aux personnes fragiles (plus de 65 ans, mais aussi malades chroniques et femmes enceintes) d'éviter "les contacts rapprochés avec la personne atteinte de grippe". Elle conseille aussi aux personnes ayant des "signes de grippe (fièvre, toux, courbatures, fatigue...)" de contacter leur médecin traitant et "si besoin" de composer le 15.

"Il reste quelques jours pour se faire vacciner"

Mercredi dernier, le réseau de surveillance Sentinelles avait indiqué que la maladie avait dépassé le seuil épidémique (171 cas pour 100 000 habitants) au niveau national pour la première fois de la saison, avec 192 cas pour 100 000 habitants, précisant qu'il faudrait "attendre le dépassement du seuil une deuxième semaine consécutive pour confirmer l'arrivée de l'épidémie de grippe" au niveau national.

Au 18 décembre, 66 cas graves nécessitant une réanimation et quatre décès liés à la grippe avaient été recensés. "Il reste quelques jours pour se faire vacciner", souligne la DGS, tout en rappelant qu'"il faut 15 jours en moyenne, après une vaccination, pour été protégé". L'épidémie de grippe, due à un virus très contagieux, dure en moyenne neuf semaines, selon les données historiques de Sentinelles depuis 1984. Il arrive toutefois qu'elle dure plus longtemps, comme lors de l'hiver 2009-2010, où elle s'était étendue sur 16 semaines.

Vous êtes à nouveau en ligne