Grippe : il est encore temps de se faire vacciner !

Onze régions métropolitaines sont en phase de pré-épidémie. La vaccination est encore possible mais dépêchez-vous !

Pendant la première semaine du mois janvier 2020, onze des treize régions métropolitaines sont en phase de pré-épidémie. Les chiffres sont pour l’instant en moyenne de 60 cas pour 100 000 habitants.

La vaccination est possible mas le temps presse : « Il faut toujours se faire vacciner avant que l’épidémie soit déclarée », explique Sylvie Behillil, la responsable adjointe Centre national de référence de la grippe à l’Institut Pasteur. « À partir du moment où on a été vacciné, il faut attendre 15 jours pour être réellement protégé. Donc il est encore temps mais il faut se dépêcher. »

À lire aussi : "Pourquoi la grippe tue ?"

Un vaccin en constante évolution

Les virus diffèrent chaque année. Les scientifiques ont commencé à travailler à l’élaboration du nouveau vaccin il y a déjà plusieurs mois. Les données de surveillance mondiale des virus grippaux recueillis par l’OMS permettent de déterminer le profil le plus probable des virus.

« On ne sait pas encore si le vaccin va être efficace ou pas. Il est trop tôt pour le savoir », précise Sylvie Behillil. « Les virus grippaux sont des virus qui mutent beaucoup, qui évoluent beaucoup, et il est très possible que les virus qui circulent ne soient pas tout à fait en adéquation avec ce qui est dans le vaccin. »

À lire aussi : "Le froid est-il le meilleur allié de la grippe ?"

La vaccination pour qui ?

Selon l’OMS, le vaccin contre la grippe prévient environ 60% des infections chez les adultes en bonne santé. La vaccination est particulièrement conseillée pour les personnes les plus vulnérables : les plus de 65 ans, les malades souffrant d’insuffisance respiratoire et de problèmes cardiaques ou de pathologies chroniques et les femmes enceintes.

À lire aussi : "Grippe : Faut-il obliger les soignants à se vacciner ?"

Quelques semaines sont encore nécessaires pour collecter plus de données et connaître l’efficacité réelle du vaccin 2019/2020.

Vous êtes à nouveau en ligne