Grippe : comment éviter les complications ?

Toutes les régions de France métropolitaine sont désormais touchées par l’épidémie de grippe, selon le dernier bulletin de Santé publique France. Reportage dans le service d’urgences de l’hôpital européen Georges-Pompidou (AP-HP) à Paris.

Aux urgences de ce grand hôpital parisien, près d’un patient sur trois arrivé grippé a dû être hospitalisé. La plupart d’entre eux sont âgés de plus de 75 ans et atteints d’une maladie chronique comme le diabète, une insuffisance cardiaque ou respiratoire. Ils n’étaient pas vaccinés et n’avaient pas assez vite réagi face au virus.

Le docteur Guillaume Fons, urgentiste, explique qu’en cas de symptômes grippaux, il faut consulter rapidement son généraliste car il existe un traitement qui peut être donné dans les 48 heures après l’apparition des premiers signes : le Tamiflu.

Certains signes doivent alerter

Chez les patients qui souffrent de pathologies chroniques, il faut rapidement vérifier qu’elles ne soient pas déséquilibrées par l’épisode grippal et, si nécessaire, adapter les traitements pour éviter une dégradation de l’état général. Cette prise en charge précoce peut permettre d’éviter d’arriver à un stade où la lutte contre le virus épuise un organisme déjà fragilisé par la maladie chronique.

Pour les patients qui n’ont pas été pris en charge à temps, certains signes doivent alerter. Selon le docteur Guillaume Fons, il s’agit d’une gêne respiratoire ou d’un essoufflement anormal, même au repos. Dans ce cas, il ne faut pas hésiter à appeler le 15. Attention, le virus peut aussi mettre en danger des patients en bonne santé. Dans cet hôpital parisien, quatre patients jeunes ont dû être transférés en réanimation à cause de la grippe cette semaine.

 

Vous êtes à nouveau en ligne