Epidémie de grippe : "Tous les hôpitaux sont prêts et mobilisés" annonce la ministre de la Santé

La ministre de la Santé, Marisol touraine réitère son appel à se faire vacciner (Photo d\'illustration). 
La ministre de la Santé, Marisol touraine réitère son appel à se faire vacciner (Photo d'illustration).  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

La ministre de la Santé Marisol Touraine a fait, mardi, le point sur l'épidémie de grippe qui sévit en France.

Le pic épidémique de la grippe devrait être atteint d'ici une quinzaine de jours, a dévoilé mardi 27 décembre le ministère de la Santé. Les 13 régions métropolitaines sont désormais touchées.

En cette période de fête, tous les hôpitaux sont prêts et mobilisés pour accueillir, soigner et prendre en charge les personnes qui ont la grippeMarisol Touraine, ministre de la Santésur franceinfo

La ministre de la Santé Marisol Touraine a annoncé que le nombre de passages aux urgences était "variable selon les régions". Pour la ministre, les établissements de santé sont prêts à affronter l'épidémie. "Un certain nombre d'hôpitaux ont d'ores et déjà engagé des plans de mobilisation particulièrement importants avec le rappel des professionnels de santé qui étaient en vacances."

Avigon, Nîmes et Montpellier particulièrement concernés

Marisol Touraine a précisé que "le sud et le sud-est de la France" étaient particulièrement concernés, et notamment Avignon, Montpellier et Nîmes. La ministre de la Santé a assuré "qu'il n'y avait pas, pour le moment, d'hospitalisations en réanimation en nombre préoccupant, mais nous ne sommes qu'au début de l'épidémie." Elle souligne toutefois que "l'ensemble du territoire connaît aujourd'hui une épidémie relativement précoce, et que le nombre de malades concernés augmente jour après jour."

"Il est encore temps de faire vacciner ou de vacciner les personnes âgées qui nous entourent", a insisté la ministre. "Cette épidémie concerne de façon assez intense les personnes de plus de 75 ans. C'est envers ces personnes qu'il faut être attentif."

"La grippe frappe fort en France", Marisol Touraine, ministre de la Santé
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne