Epidémie de grippe : "On a actuellement deux virus qui circulent, le vaccin est efficace pour l'un d'eux"

L\'épidémie de grippe touche actuellement toutes les régions de France métropolitaine. 
L'épidémie de grippe touche actuellement toutes les régions de France métropolitaine.  (VINCENT VOEGTLIN / MAXPPP)

Bruno Lina, professeur de virologie et responsable du centre national de référence sur la grippe, a commenté sur franceinfo l'épidemie de grippe en cours en France. 

"On a actuellement deux virus qui circulent, le vaccin est efficace pour l'un d'eux", explique mercredi 30 janvier sur franceinfo Bruno Lina, professeur de virologie et responsable du centre national de référence sur la grippe. L'agence sanitaire Santé publique France a indiqué mercredi que l'épidémie s'est installée dans toutes les régions de France métropolitaine.

franceinfo : Est-ce une épidémie particulièrement virulente ?

Bruno Lina : On a actuellement deux virus qui circulent, H1N1 et H3N2, qui ont une dynamique épidémique souvent assez importante. La transmission de ces virus se fait assez facilement car les enfants sont particulièrement touchés et qu'ils diffusent ce virus de façon abondante. Les virus H3N2 sont particulièrement dangereux pour les personnes très âgées - plus de 70-75 ans - avec une mortalité importante. Et puis ces virus ont tendance à donner beaucoup d'infections chez les enfants, qui font le lit de l'épidémie pour l'ensemble de la population. Les virus H1N1 eux sont moins épidémiques mais ont une cible particulière, les 35 à 60 ans, où l'on voit des formes graves de la grippe. Il faut y faire attention, surtout que dans ces âges, on est assez peu vaccinés.

Le vaccin est-il efficace cette année ?

On a des données préliminaires qui sont rassurantes pour le virus H1N1. Les taux d'efficacité mesurés de ce côté de l'Atlantique et de l'autre s'élèvent à 65-70%, ce qui est très élevé pour un vaccin contre la grippe. L'an dernier, c'était de l'ordre de 30%. Pour le H3N2, c'est un virus beaucoup plus compliqué, parce qu'extrêmement variable. Il y a actuellement plusieurs souches qui circulent. le vaccin est adapté pour l'une des souches, mais l'est beaucoup moins pour l'autre. Donc, on a des taux d'efficacité qui oscillent entre 40% et moins de 10%. 

Le pic est atteint à votre avis ?

Il y a plusieurs hypothèses. Selon le réseau Sentinelle, le pic serait la semaine prochaine ou dans deux semaines. On s'approche vraisemblablement du pic mais on est toujours dans une phase ascendante. C'est difficile de prévoir.

On voit dans certains établissements des masques pour tout le personnel. C'est indispensable ?

Oui, c'est une mesure réflexe qu'on devrait prendre. La grippe, c'est deux millions de personnes infectées en France. Y a-t-il un autre agent infectieux qui donne autant de cas ? Il n'y en a pas. L'an dernier, la grippe a provoqué 10 000 voire 13 000 décès. Il n'y a aucune maladie infectieuse qui tue autant de gens, même si ce sont essentiellement des personnes âgées. Donc, il est légitime de prendre cette épidémie avec beaucoup de sérieux, d'abord en utilisant la vaccination et, lorsque l'épidémie commence, en prenant des mesures "barrières", des mesures d'hygiène, afin de freiner la diffusion du virus.

Vous êtes à nouveau en ligne