Épidémie de grippe : "Il n'est pas trop tard pour se faire vacciner"

Le seuil épidémique de la grippe a été dépassé au niveau national.
Le seuil épidémique de la grippe a été dépassé au niveau national. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a appelé les plus fragiles à se faire vacciner contre la grippe. Bruno Lina, directeur du centre national de référence sur la grippe, a rappelé jeudi, qu'il n'était pas trop tard pour se faire vacciner.

Le virus de la grippe saisonnière a dépassé le seuil épidémique au niveau national. Il touche désormais neuf des treize régions métropolitaines. La ministre de la Santé, Marisol Touraine, appelle donc les plus fragiles à se faire vacciner.  Le virologue, Bruno Lina, directeur du centre national de référence sur la grippe, a rappelé jeudi 22 décembre, sur franceinfo, que "cette vaccination avant d'être efficace va prendre 15 jours à trois semaines d'immunisation".

franceinfo : Est-ce qu'il n'est pas trop tard pour se faire vacciner contre la grippe ?

Bruno Lina : Il est toujours utile d'être vacciné contre la grippe, même si on le fait tardivement. Ça peut être un investissement pour le futur mais la période de vaccination est un peu terminée. Je pense que le message de la ministre signifie qu'il est important de prendre en compte toutes les mesures qui peuvent réduire son impact. Parmi ces mesures, la vaccination fait figure de pilier contre la grippe. Il faut rappeler que cette vaccination, avant d'être efficace, prend 15 jours à trois semaines d'immunisation. Il ne faut pas que quelqu'un qui vient de se faire vacciner ait le sentiment qu'il est protégé. Il sera protégé dans trois semaines. 

Marisol Touraine a dit que le vaccin était particulièrement efficace cette année. Confirmez-vous cette affirmation ?

D'après les données dont on dispose aujourd'hui, le virus est strictement identique à celui qui se trouve dans le vaccin. C'est l'une des conditions pour qu'il soit efficace. Il faut que le virus qui a été placé dans le vaccin il y a environ six mois soit le même que celui qui circule. On peut donc s'attendre à une bonne efficacité vaccinale.

Y a-t-il des gens plus exposés que d'autres ?

Ce virus, le H3N2, touche essentiellement les personnes âgées et les très jeunes enfants. Ce sont eux qui sont responsables de la dynamique de l'épidémie. Ces très jeunes enfants transmettent le virus aux autres car ils ont le taux d'infection le plus élevé. La grippe est aussi particulièrement agressive pour les personnes âgées car les risques de complications sont plus importants au-delà de 65 ans.

Un Français sur quatre doute de la sécurité des vaccins. Qu'en pensez-vous ?

Le vaccin contre la grippe n'est pas efficace à 100%. L'efficacité vaccinale, sur toutes les tranches d'âges, tourne autour de 65%. Cela marche moins bien chez les personnes âgées.

Mais il est impératif d'avoir une très bonne hygiène et d'éviter le contact entre les enfants malades et des personnes âgées. Il faut aussi faire vacciner l'entourage, notamment les jeunes qui ont une très bonne efficacité vaccinale pour qu'ils évitent de contaminer les autres et en particulier ceux qui sont les plus vulnérables.

Vous êtes à nouveau en ligne