Maine-et-Loire : un élevage de dindes en quarantaine après une suspicion de grippe aviaire

Capture d\'écran de Google maps pointant la ville de La Renaudière, où un élevage de quelque 9 000 dindes a été mis en quarantaine, le 7 décembre 2017, en raison d\'une \"suspicion\" de grippe aviaire faiblement pathogène.
Capture d'écran de Google maps pointant la ville de La Renaudière, où un élevage de quelque 9 000 dindes a été mis en quarantaine, le 7 décembre 2017, en raison d'une "suspicion" de grippe aviaire faiblement pathogène. (GOOGLE MAPS)

L'établissement est sous surveillance par arrêté préfectoral, avec "interdiction de toute entrée ou sortie des animaux et du matériel".

La préfecture attend des analyses complémentaires. Les autorités départementales du Maine-et-Loire ont annoncé, vendredi 8 décembre, qu'un élevage de près de 9 000 dindes avait été placé, la veille, en quarantaine en raison d'une "suspicion" de grippe aviaire faiblement pathogène.

Une zone de protection sur un rayon d'un kilomètre

Cet élevage, situé dans la commune déléguée de La Renaudière, à 20 km à l'ouest de Cholet, est sous surveillance par arrêté préfectoral, avec "interdiction de toute entrée ou sortie des animaux et du matériel", indique la préfecture dans un communiqué.

La zone de protection, mise en place dans un rayon d'un kilomètre autour de l'exploitation, concerne un autre élevage, où "les basses-cours devront être confinées", précise le communiqué. Si la présence du virus influenza faiblement pathogène de type H5 est confirmée dans l'élevage de volailles, les milliers de dindes seront dirigées vers un abattoir.