Grippe aviaire : une nouvelle campagne d'abattage démarre

La campagne d'abattage massif de canards dans le sud-ouest a commencé. Un vrai coup dur pour les éleveurs.

Sur le marché Victor Hugo à Toulouse (Haute-Garonne), le canard a toujours la cote. La crise actuelle ne semble pas perturber les clients de ce volailler. L'activité de cette maison, spécialisée dans le canard et le foie gras, n'a pas été impactée par la campagne d'abattage. Du moins pour l'instant.

Plusieurs centaines d'oies et de canards

Malgré son sourire, Marianne Penchenat ne cache pas son inquiétude. Cela fait plusieurs générations que sa famille vend du canard au marché Victor Hugo. C’est la première fois qu'elle doit faire face à une telle crise. Au total, plusieurs centaines d'oies et de canards doivent être abattus dans le sud-ouest, comme ici dans les Landes. Les professionnels évaluent le manque à gagner à près de 80 millions d'euros. Un nouveau coup dur pour les éleveurs. La campagne d'abattage doit s'achever le 20 janvier prochain. Elle sera suivie d'un vide sanitaire d'un mois minimum.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne