Grippe aviaire : un foyer détecté dans le Nord, plus de 230 volailles et oiseaux abattus

Un élevage dans le sud-ouest de la France, en février 2017. Image d\'illustration.
Un élevage dans le sud-ouest de la France, en février 2017. Image d'illustration. (GEORGES GOBET / AFP)

230 volailles et oiseaux d'une exploitation du Nord ont été abattus jeudi. En cause : un foyer de grippe aviaire "confirmé" vendredi par le ministère de l'Agriculture.

Un foyer de grippe aviaire H5N8 a été "confirmé" vendredi 30 juin dans la soirée, sur la commune de Brillon (Nord), a annoncé le ministère de l'Agriculture dans un communiqué.

Un foyer identifié à 15 kilomètres, il y a une semaine

La veille, quelque 230 volailles et oiseaux d'une exploitation de la commune ont été abattus par précaution. "Pour stopper au plus vite la propagation du virus", des zones de protection et de surveillance ont été mises en place "immédiatement" dans "des rayons de 3 et 10 kilomètres autour du foyer", indique le ministère. Cette basse-cour se situe à 15 kilomètres d'un foyer déjà identifié, le 23 juin dernier à Tournai, en Belgique.

Ce nouveau cas "rappelle l'importance de protéger nos élevages de volailles" et "en s'assurant notamment de l'absence de contact entre les volailles de basse-cour et les élevages commerciaux", souligne le ministère de l'Agriculture.