Grippe aviaire : le gouvernement prend une mesure radicale pour stopper l'épidémie

FRANCE 2

Pour en finir avec l'épizootie de grippe aviaire, le gouvernement a employé les grands moyens. Tous les élevages vont devoir geler leur production pendant plusieurs mois.

La mesure est drastique. Pour stopper l'épidémie grippe aviaire qui ne cesse de s'étendre en France, le gouvernement a employé les grands moyens. Il a décidé que tous les élevages devaient geler leur production pendant plusieurs mois. Bernard Duval fait partie des 4 000 exploitants concernés par la mesure. "Ce sont des canetons qui ont quatre semaines. Une fois que tous ces animaux seront arrivés à l'âge adulte et auront quitté l'exploitation, nous n'aurons plus le droit de remettre des animaux en place", explique cet éleveur de canards installé à Bourriot-Bergonce dans les Landes

Impact économique

D'après le plan du gouvernement, en avril il n'y aura plus aucun palmipède dans la totalité des élevages de huit départements du Sud-Ouest. Tous les sites de production seront désinfectés. Aucune aide financière n'a encore été annoncée. Cet arrêt forcé de la production pour plusieurs mois suscite beaucoup d'inquiétudes. "Quatre mois de vide sanitaire, cela veut dire que la rentrée d'argent, c'est dans huit mois. Huit mois sans revenu, qu'est-ce qui va se passer ?", s'interroge Luc Martin, éleveur de canards. Des producteurs de canards aux producteurs de foie gras, toute la filière sera touchée. 20 000 emplois sont potentiellement concernés. Le manque à gagner est estimé à 300 millions d'euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne