Grippe aviaire : le chef étoilé Guérard reclasse des salariés de la filière foie gras au chômage technique

FRANCE 2

Le chef trois étoiles des Landes, Michel Guérard, s'est montré sensible aux difficultés rencontrées par la filière foie gras. Il a reclassé dans ses établissements une vingtaine de salariés contraints au chômage technique à cause du vide sanitaire. 

C'est grâce à ce grand hôtel-restaurant que cette employée d'une conserverie de foie gras n'est pas au chômage technique. Il y a encore quelques jours, avant la fermeture de son entreprise, elle s'occupait de l'expédition des colis de canard. "On ne pensait pas du tout trouver un autre poste et travailler ailleurs. C'est unique", se réjouit Laëtitia Lodie, salariée reclassée.

Un geste de solidarité

Pas moins de 20 postes sont ainsi offerts par le chef étoilé Michel Guérard en solidarité avec son fournisseur de foie gras aujourd'hui dans la difficulté. "Pour nous c'est monnaie courante dans les Landes que de s'entraider. Je suis presque gêné qu'on porte aux nues ce que nous sommes en train de faire et qui paraît naturel", explique modestement le chef étoilé. Car la conserverie Laffite est à l'arrêt. La production de foie gras a cessé faute de canards depuis le déclenchement du vide sanitaire contre la grippe aviaire. Toutes sortes de reclassement sont proposés dans l'hôtel-restaurant de Michel Guérard : au service, en agriculture dans les vignes, au ménage dans l'hôtel ou dans les thermes à l'accueil des patients. Des emplois offerts jusqu'à la réouverture de la conserverie à la fin août.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne