Grippe aviaire : 350 000 canards abattus dans les Landes

France 3

Plus de 350 000 canards vont être abattus dans les Landes pour tenter d'éradiquer le virus de la grippe aviaire. La première vague d'abattage n'avait pas suffi à endiguer l'épidémie.

Réunion de crise à Mont-de-Marsan. Ce mardi 21 février, le ministre de l'Agriculture est venu lui-même annoncer aux producteurs du Sud-Ouest les nouvelles mesures d'urgence contre la grippe aviaire. "Nous allons donc nous engager sur un abattage, avec une extension des abattages préventifs des palmipèdes dans les zones instables : l'ouest des Landes et une petite partie nord des Pyrénées-Atlantiques".

L'efficacité des mesures mise en doute

Au moins 350 000 canards qui s'ajoutent aux 1,9 million de bêtes déjà abattues dans le sud de la France. Dans les Landes et trois départements limitrophes, les élevages seront ensuite vidés et désinfectés. Dernière solution pour enrayer la propagation d'un virus très virulent, dans un département où la densité des exploitations est élevée.

Près d'un millier de producteurs sont installés dans les Landes. C'est toute la filière foie gras qui est touchée. Les éleveurs n'ont pas d'autres choix, mais après deux épidémies de grippe aviaire, ils commencent à s'interroger sur l'utilité des mesures sanitaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne