Épilepsie : vivre avec une maladie invisible

Âgé de 56 ans, Louis est épileptique. Confronté au regard des autres, il s'est lancé dans l'élaboration d'un documentaire pour faire connaître le quotidien des malades et démystifier la maladie.

En France, plus de 600.000 personnes sont atteintes d'épilepsie. En réalité, il n'existe pas une seule épilepsie, mais une cinquantaine de formes différentes de la maladie. Les symptômes sont variés et s'accompagnent souvent de troubles de l'humeur, de la cognition ou du sommeil... L'épilepsie a un impact considérable sur le malade et son entourage.

Louis est âgé de 56 ans. Sa première crise est survenue en 2001. Confronté au regard des autres comme de nombreux malades, il s'est lancé dans l'élaboration d'un documentaire pour faire connaître le quotidien des malades.

Une maladie handicapante encore mal perçue

Due à une activité anormale des cellules nerveuses de son cerveau, les crises d'épilepsie de Louis surviennent de manière régulière, tous les 15 à 20 jours. Les arrêts de travail s'enchaînent. En 2017, il doit mettre un terme à son activité professionnelle et à la pratique de l'aviron, l'un de ses sports favoris.

Pour réguler la fréquence des crises, Louis bénéficie d'un traitement antiépileptique. Des médicaments qu'il doit prendre tous les jours à heure fixe. Et pour faire face aux problèmes de mémoire et de concentration dus à la maladie, il se rend une fois par semaine chez une orthophoniste. Et pas question de le ménager, les séances sont intensives.

Si aujourd'hui Louis a accepté son épilepsie, cette maladie invisible reste mal perçue par la société. Par peur du regard des autres, de nombreuses personnes qui en souffrent se taisent et subissent. Alors pour faire changer les choses, Louis et sa compagne ont décidé de réaliser un documentaire, recueil de témoignages. Louis espère le diffuser au plus grand nombre pour que l'épilepsie soit enfin connue et reconnue.

Vous êtes à nouveau en ligne