VIDEO. Ebola : ambiance tendue à West Point, quartier de Monrovia placé en quarantaine

APTN et REUTERS

Dans certains quartiers populaires de la capitale du Liberia, les habitants demandent l'évacuation des personnes atteintes par l'épidémie et le ramassage des cadavres dans les rues. Et les relations avec la police et l'armée sont à couteaux tirés

Plusieurs quartiers de la capitale du Liberia sont placés sous haute surveillance. Aux malades atteints du virus Ebola s'ajoute des tensions avec la police et l'armée, alors que les habitants, pris au piège, demandent l'évacuation des personnes atteintes par l'épidémie hémorragique et le ramassage des cadavres dans les rues.

West Point, quartier placé en quarantaine

Quatre habitants du quartier de West Point, à Monrovia, en quarantaine en raison de l'épidémie, ont été blessés par balle, mercredi 20 août, dans des heurts avec l'armée et la police. Les incidents ont éclaté quand des policiers sont venus évacuer une représentante de l'Etat résidant dans le quartier avec sa famille.

Les habitants qui commençaient à protester ont été dispersés par les forces de l'ordre. Après le recours à des gaz lacrymogènes, les soldats ont ouvert le feu, blessant quatre personnes.

Les 75 000 habitants du quartier de West Point sont encerclés par un cordon de militaires et de policiers lourdement armés. Le quartier est placé en quarantaine pendant la nuit de mardi à mercredi.

Vous êtes à nouveau en ligne