Un traitement expérimental contre Ebola va être testé en Guinée au mois de novembre

Un centre de traitement pour les malades du virus Ebola, à Gueckedou, en Guinée.
Un centre de traitement pour les malades du virus Ebola, à Gueckedou, en Guinée. (FABIEN OFFNER / ANADOLU AGENCY / AFP)

Il n'existe aujourd'hui aucun traitement homologué pour lutter contre le virus Ebola dont la pire épidémie jamais enregistrée frappe actuellement quatre pays d'Afrique de l'ouest. Un essai théraupeutique va être mené.

Une soixantaine de patients en Guinée, atteints du virus Ebola, vont bénéficier d'un traitement expérimental japonais, le favipiravir, au mois de novembre, a révélé le journal Le Monde, samedi 20 septembre. Il n'existe aujourd'hui aucun traitement homologué pour lutter contre le virus Ebola dont la pire épidémie jamais enregistrée frappe actuellement quatre pays d'Afrique de l'ouest.

Divers traitements expérimentaux existent en revanche à travers le monde, mais ces produits ne sont généralement pas disponibles en grosses quantités. Parmi ceux-ci figure le favipiravir, un antiviral homologué en mars dernier au Japon contre la grippe mais qui pourrait également avoir un effet sur Ebola et qui a comme principal avantage de pouvoir être administré sous la forme de comprimés, plus faciles à utiliser dans des zones aux infrastructures médicales limitées.