Liberia : un centre anti-Ebola saccagé par des hommes armés

Un centre anti-Ebola a été saccagé par des hommes armés à Monrovia (Liberia), le 17 août 2014.
Un centre anti-Ebola a été saccagé par des hommes armés à Monrovia (Liberia), le 17 août 2014. (GOOGLE MAPS)

Alors que les lieux ont été pillés, 29 malades ont pris la fuite.

Des hommes armés ont saccagé un centre de lutte contre le virus Ebola à Monrovia, la capitale du Liberia, provoquant la fuite de 29 malades, a-t-on appris dimanche 17 août de sources concordantes.

"Ils ont cassé les portes et ont pillé les lieux. Les malades ont tous pris la fuite", a affirmé Rebecca Wesseh, une témoin de l'incident survenu dans la nuit de samedi à dimanche. Ses propos ont été confirmés par des habitants et par le secrétaire général des travailleurs de la santé au Liberia, George Williams.

Vous êtes à nouveau en ligne