Le vaccin expérimental contre Ebola va être utilisé en Sierra Leone

EN BREF – Le 28 août, quatre jours après la sortie d'hôpital du dernier malade traité et guéri d'Ebola en Sierra Leone, le corps d'une femme décédée a été testé positif à la maladie. Depuis, une cinquantaine de personnes ont été placés en quarantaine. L'OMS et les autorités sanitaires du pays ont décidé d'utiliser sans tarder le vaccin expérimental VSV-ZEBOV, dont l'efficacité avait été rendue publique fin juillet 2015.

Une étude publiée le 31 juillet 2015 dans la revue médicale The Lancet avait révélé que le vaccin VSV-ZEBOV (développé par l'agence de la santé publique du Canada et les laboratoires américains Merck et NewLink Genetics Corp.) était "efficace à 100%, quand il est administré sans délai", chez une personne non infectée, mais en contact avec des malades.

En mars, le vaccin expérimental a été déclaré sans risque pour la santé. Les premiers essais cliniques sur le terrain ont été réalisés en Guinée, pour lesquels plus de 7.600 adultes ont été recrutés, tous en contact avec au moins une personne contaminée par le virus, ou ayant été en contact avec une personne contaminée. Cette stratégie, appelée "vaccination en anneau" avait déjà été utilisée dans les années 1970 pour éradiquer la variole.

C’est cette même stratégie qui sera appliquée en Sierra Leone sur les patients en quarantaine.

L'OMS a annoncé que dix-huit agents sierra-léonais ont été formés au protocole de vaccination par VSV-ZEBOV.

"Cette formation a été faite pour s’assurer que les équipes soient prêtes à effectuer rapidement la vaccination en anneau en cas de survenue de nouveaux cas confirmés d'Ebola en Sierra Leone", a indiqué le Dr Margaret Lamunu, coordinatrice technique de l'OMS pour la riposte à Ebola en Sierra Leone.

Vous êtes à nouveau en ligne