Ebola : le cap des 10 000 morts est franchi

Des membres de la Croix-Rouge en tenue de protection déplacent le corps d\'une personne morte d\'Ebola, à Monrovia (Liberia), le 5 janvier 2015.
Des membres de la Croix-Rouge en tenue de protection déplacent le corps d'une personne morte d'Ebola, à Monrovia (Liberia), le 5 janvier 2015. (ZOOM DOSSO / AFP)

Au total, 24 350 personnes ont été affectées dans neuf pays par cette épidémie, dont 10 004 sont mortes, selon le bilan l'Organisation mondiale de la santé publié jeudi.

L'épidémie de fièvre hémorragique Ebola en Afrique de l'Ouest a causé plus de 10 000 morts. Au total, 24 350 personnes ont été affectées dans neuf pays par cette épidémie, dont 10 004 sont mortes, selon un bilan, actualisé le 10 mars, de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) publié jeudi 12 mars.

Depuis le déclenchement de cette épidémie début 2014, il y a eu au Libéria 4 162 décès sur 9 343 personnes contaminées. Lors du pic de l'épidémie, il y a six mois dans ce pays qui a connu le plus de décès, environ 300 nouveaux cas étaient enregistrés par semaine, selon l'OMS.

Vers la fin de l'épidémie ?

Dans les deux autres pays les plus affectés, en Sierra Leone, 11 677 personnes ont été contaminées dont 3 655 sont décédées, et en Guinée, 3 330 personnes ont été contaminées dont 2 187 sont décédées.

En janvier, le docteur David Nabarro, coordinateur de l’ONU pour la lutte contre Ebola, se montrait confiant : "Si cette tendance se confirme, cela suggère que nous avons passé un cap et que l’épidémie est sur une pente descendante." Le virus pourrait être définitivement vaincu à la fin 2015, d’après les prévisions de l’organisation internationale.