Ebola : 70 morts et 150 nouveaux cas découverts en Sierra Leone après trois jours de confinement

Les rues désertes de Freetown (Sierra Leone) pendant le confinement, le 19 septembre 2014.
Les rues désertes de Freetown (Sierra Leone) pendant le confinement, le 19 septembre 2014. (REUTERS)

Les autorités ont donné un premier bilan officiel de l'opération de confinement, dont l'efficacité était contestée.

Le bilan de l'épidémie d'Ebola s'alourdit en Sierra Leone. Après trois jours de confinement pour lutter contre la propagation de cette fièvre hémorragique, 70 cadavres et 150 nouveaux cas ont été découverts, selon un premier bilan donné par les autorités lundi 22 septembre."Nous avons un trop-plein de cadavres à enterrer mais c'est habituel depuis le début de l'épidémie", a déclaré Steven Gaojia, chef du centre des opérations d'urgence.

Le ministre de la Santé Abubakarr Fofanah a déclaré que les agents commis pour cette opération ont réussi à visiter 80% des maisons, estimant qu'elle a été un succès, permettant notamment, selon lui, l'arrêt des "inhumations nocturnes", des pratiques auxquelles se livrent des familles pour dissimuler la mort de leurs membres infectés par le virus Ebola.

Pendant trois jours, du 19 au 21 septembre, les 6 millions d'habitants que compte la Sierra Leone ont été forcés de rester chez eux. L'objectif des autorités était d'identifier et d'isoler l'ensemble des patients infectés par le virus. Mais cette mesure inédite était très contestée par les ONG qui travaillent sur le terrain, comme Médecins sans frontières et Handicap International.

Vous êtes à nouveau en ligne