Désert médical : à 80 ans, il exerce encore

La désertification médicale touche deux millions de Français. Alors certains médecins décident de continuer à consulter bien au-delà de la retraite.

Ces routes de campagne, il les connaît par cœur. Le docteur Pierre Méry, 79 ans, les pratique depuis 45 ans tous les jours par tous les temps. Il est le seul médecin dans un rayon de 40 kilomètres, dans ce coin du Puy-de-Dôme. Il fait des longues journées, plus de douze heures. "J'aime bien mes patients, quand ils me disent qu'il ne faut pas les laisser, ça fait quelque chose quand même", confie-t-il à France 2. À bientôt 80 ans, le docteur Méry continue d'exercer à plein temps. Mais ses patients le savent : un jour, il devra bien s'arrêter. "Je ne sais pas comment vont faire les gens, il faut que quelqu'un ait envie de venir ici, mais c'est un boulot spécial ici, il fait tout le docteur Méry", raconte une de ses patientes.

Aucun remplaçant

Chirurgie, gynécologie, médecine du quotidien, Pierre Méry est polyvalent. Et s'il cumule emploi et retraite, c'est parce qu'il n'a pas trouvé de remplaçant. Il est installé dans une commune de 350 habitants. S'il a déjà reçu des étudiants en stage, aucun n'a souhaité reprendre son cabinet. Sans lui, il faudra faire une demi-heure de route pour trouver un médecin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne