Zones rouges : la course aux tests de dépistage

FRANCE 3

Face à la progression de l’épidémie de Covid-19, les Français se pressent dans les laboratoires pour passer des tests de dépistage. 

Plus de 7 000 nouveaux cas de coronavirus ont été détectés, en 24 heures, vendredi 28 août. L’épidémie progresse de façon "exponentielle", selon la Direction générale de la santé. Dans un laboratoire de l’Hérault, classé en zone rouge, c’est la course contre la montre. Julie Badel, technicienne préleveuse, reçoit quatre fois plus d’échantillons qu’au mois de juillet. Pour tenir les délais, il faut faire des choix, les cas urgents sont prioritaires. Le département réalise 70 000 tests par semaine et le rythme va s’accélérer. Les laboratoires ont du mal à suivre. 

Des laboratoires sous tension 

"Nos plateaux fonctionnent 24 heures sur 24, sept jours sur sept, on doit faire face à des difficultés d’approvisionnement, les secrétariats sont sous tension, avec un téléphone qui sonne sans arrêt", explique le médecin biologiste en laboratoire, Jean-Michel Real. Les centres de dépistage se multiplient, Montpellier a inauguré son premier drive piéton et d’après l’Agence régionale de santé, trois autres structures vont voir le jour dans les prochaines semaines. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne