Vrai ou fake : les personnes âgées sacrifiées en réanimation ?

France 2

C'est un sujet très sensible : le choix de placer un malade en réanimation. Une recommandation de l'Agence régionale de santé datée du 19 mars a précisé le cadre du placement en réanimation provoquant des rumeurs sur les seniors qui auraient été sacrifiés.

Gille Lebreton, député européen RN, a publié le 30 mars dernier sur son site un document intitulé "Mourir par circulaire en France". Il met en cause un document publié par l'Agence régionale de santé d'Ile-de-France le 19 mars dernier qui selon lui donne en réalité aux médecins hospitaliers des consignes pour prioriser les patients.

"Aucune instruction de tri de patients" n'a été transmise aux établissements médicaux

Nicolas Dupont-Aignan, député Debout la France de l'Essonne, s'appuie lui aussi sur ce document lorsqu'il publie le 22 avril une vidéo dans laquelle il accuse l'exécutif d'avoir "passé ordre dès le 19 mars aux services hospitaliers de ne plus accepter les personnes âgées dans les services de réanimation". Ce document, publié sur le site de l'ARS, n'est pas une circulaire ministérielle en réalité. Il donne des recommandations pour assister "le personnel soignant dans l'enjeu décisionnel de l'admission en unités de soins critiques, (…) dans le cadre du refus de l'obstination déraisonnable". L'ARS a d'ores et déjà rappelé qu'"aucune instruction de tri de patients" n'a été transmise aux établissements médicaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne