VRAI OU FAKE Vrai ou Fake : le Remdésivir est-il efficace contre le coronavirus ?

Malgré son efficacité remise en cause, le Remdésivir a été commercialisé par le laboratoire Gilead aux États-Unis. Au prix d'un certain lobbying que des homes et femmes politiques et des associations ont dénoncé.

À l'origine, le Remdésivir est un antiviral développé contre le virus Ebola en 2018. Mais c'est un échec parce que d'autres médicaments sont plus efficaces. Cependant, Gilead le ressort en mars 2020 avant la pandémie de Covid-19. Avant même que son efficacité ne soit prouvée, il obtient le statut de "médicament orphelin" et donc une exclusivité commerciale de sept ans et des crédits d'impôt. "Au moment où Gilead avait fait sa demande de qualification de 'médicament orphelin', au début de l'épidémie, il y avait eu très peu de cas aux États-Unis. C'était complètement amoral", tonne Juliana Veras, coordinatrice du plaidoyer "Prix du médicament" chez Médecins du monde.

Remboursement refusé en France

Très vite, des hommes et femmes politiques américains et des associations comme Public Citizen s'insurgent contre cette manœuvre. En 48 heures, Gilead fait marche arrière et annule sa demande. Mais ce revers ne l'empêchera pas de gagner beaucoup d'argent avec le Remdésivir. Il obtient une mise sur le marché dès avril, une annonce faite par le président Donald Trump en personne. Son PDG a même été reçu à la Maison-Blanche à plusieurs reprises. Gilead a dépensé en trois mois près de 2,5 millions de dollars en lobbying. Il commercialise aujourd'hui son médicament à hauteur de 2 000 euros pour six jours de traitement dans les pays riches. En France, la Haute autorité de santé (HAS) a refusé le remboursement de ce médicament.

Vous êtes à nouveau en ligne