VRAI OU FAKE Vrai ou Fake. Brésil : les habitants de Manaus avaient-ils été immunisés ?

Après la première vague de Covid-19 qui avait durement touché la province brésilienne, des rapports avaient fait état d'une immunité collective face à l'épidémie… 

"J'implore votre miséricorde il n'y a plus d'oxygène, dans toute l'unité de soin, beaucoup de gens meurent là-dedans. Si vous avez l'oxygène, apportez-en", implore une infirmière dans un appel de détresse qui en dit long sur la situation sanitaire à Manaus (Brésil). Sur place, tous les services de santé de la ville sont saturés. Pas assez de personnel, de lit et d'oxygène. Les Brésiliens doivent se débrouiller tout seul. Chaque jour, le nombre de décès oscille entre 50 et 60. "À cause du manque d'organisation, de gouvernance, de gestion, la situation empire de jour en jour. Parce que beaucoup de personnes meurent à cause du manque d'oxygène", déplore une femme.

Le vaccin, seul remède

Pourtant, il y a quelques mois, Manaus se pensait protégée. Après une première vague meurtrière et un taux de contamination de 70 %, la ville se croyait immunisée. Une étude le dévoilait. Les chiffres validaient cette théorie mais les chercheurs essayent de comprendre si l'immunité collective a bien existé ou s'il s'agissait d'un mirage. La ville compte désormais sur la campagne de vaccination.

Vous êtes à nouveau en ligne