Violences conjugales : près de deux fois plus d’appels au 3919 en avril 2020 par rapport à avril 2019

Locaux de la Féderation nationale Solidarité Femmes (FNSF) qui gere le service national d\'écoute pour les femmes victimes de violences, le 3919.
Locaux de la Féderation nationale Solidarité Femmes (FNSF) qui gere le service national d'écoute pour les femmes victimes de violences, le 3919. (MARLENE AWAAD / MAXPPP)

9 906 appels ont été pris en charge en avril 2020, contre 5 098 appels en avril 2019.

Pendant le confinement, les appels au 3919, le numéro d’écoute destiné aux femmes victimes de violences, ont été presque deux fois plus nombreux en avril 2020 qu’en temps normal, a appris franceinfo auprès de la fédération nationale solidarité femmes. 9 906 appels ont été pris en charge en avril 2020, contre 5 098 appels en avril 2019.

En période de confinement, le 3919 a été sollicité entre 300 et 400 fois par jour, contre 200 fois par jour en moyenne en temps normal. Un nouvel indicateur de la recrudescence des violences conjugales pendant cette période.

En cas d'urgence appeler le 17, le 3919 est un numéro d'écoute

Au début du confinement, le 3919 avait été indisponible pendant quelques jours, ce qui avait suscité un début de polémique. La secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, avait assuré tout mettre en oeuvre pour assurer la continuité de ce service, et rappelé qu’en cas de danger immédiat, c’est bien le 17, le numéro de la police, qu’il faut appeler, le 3919 étant un numéro d’écoute.

Vous êtes à nouveau en ligne