Vienne : le quotidien d’une brigade de gendarmerie en zone rurale

France 2

C’est pour ne pas saturer les hôpitaux que le confinement a été mis en place le 17 mars dernier. Depuis, 15 millions de contrôles ont été menés par les forces de l’ordre. Nous avons suivi une brigade la gendarmerie dans la Vienne.

Dans la campagne, les gendarmes multiplient les kilomètres pour contrôler le confinement. "Il a quelques personnes qui sortent marcher un petit peu dans le périmètre qui est autorisé", explique l’adjudant-chef de la brigade de Saint-Savin, Christophe Maurel. Une femme jardine, mais il n’y a pas de maison à proximité. Les gendarmes sont intrigués. "Le jardin me permet de survivre, car je suis seule à la maison, et là je ne m’ennuie pas quand je suis dans mon jardin", explique-t-elle.

Aucun relâchement dans le Poitou

Elle habite à 150 mètres. Les gendarmes se montrent compréhensifs. "On fait preuve de discernement, elle vient faire son potager, elle se nourrit également avec", justifie la gendarme. S’ils se montrent bienveillants, c’est parce qu’ils n’ont constaté dans le Poitou, aucun relâchement.

 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne