VIDEO. Pourquoi la crise du coronavirus nous fait peur ?

BRUT

Pour le philosophe et sociologue Raphaël Liogier, la crise réintroduit l'incertitude dans nos vies quotidiennes. Explications.

"La crise que nous traversons raconte aussi notre perception de la mort."

Raphaël Liogier, philosophe et sociologue, défend l'idée selon laquelle la crise du coronavirus vient bouleverser l'ordre inscrit de notre société. La société moderne est censée "réguler l'incertitude" afin que chacun se sente dans une sécurité "optimale" et "optimisée".

"Or, d'un seul coup, la réincursion de cette mort invisible, de cette mort virale au sens propre, qui peut se diffuser n'importe où, toucher n'importe qui (…) ça crée une anxiété générale", explique Raphaël Liogier. Selon lui, la "réintroduction du risque" vient remettre en cause "des scientifiques de la modernité" d'une "société rationnelle" et crée ainsi cette situation angoissante.

Un tourbillon médiatique ?

Selon Raphaël Liogier, l'angoisse est l'anxiété sont aussi nourries par une "société de médias de plus en plus intense". "Aujourd'hui, tout le monde produit et reçoit de l'information et cette production et cette réception de l'information en temps réel, ça fait que les gens racontent leur vie mais ils racontent leur vie à l'échelle planétaire", développe-t-il avant de conclure : "Tout cela amplifie cette nouvelle anxiété vis-à-vis de la mort et je crois que c'est ça qui a participé à cette paralysie exceptionnelle de notre société."

Vous êtes à nouveau en ligne