VIDEO. Porter le masque pendant la canicule : insupportable mais indispensable

Porter un masque en temps de grosse chaleur : un cauchemar pour certains et notamment  les travailleurs qui ne peuvent y échapper. Pour les autres, il est demandé aussi de faire un effort.

Garder le masque sur son nez et sa bouche, c'est presque un acte héroïque depuis l'arrivée des fortes chaleurs. Les ouvriers sur les chantiers, les serveurs dans les cafés et certains commerçants n'ont pas d'autres choix. Anaïs Coulon, coiffeuse à  Limoges explique le soulagement que représentent les rares moments de répits.

Dès qu'on peut, entre chaque cliente, on va derrière et on respire un peu. Le temps qu'on mange on l'enlève aussi.

Anaïs Coulon

Coiffeuse à Limoges

Si le port du masque est obligatoire dans les transports en commun, les établissements scolaires et certains commerces, il ne l'est pas partout.  Dans les entreprises, si les gestes barrières sont respectés, il est recommandé mais pas obligatoire.

Se protéger et protéger les autres 

Porter un masque protège du virus. Depuis la vague de chaleur,  les autorités qui craignent une seconde vague ont noté un certain relâchement, ce qui inquiète Eric Arlequin, pharmacien à Limoges. 

Dans l'officine, la plupart des gens viennent sans masque. Ca devient un problème. Malgré la chaleur, il faudrait continuer à le mettre.

Eric Arlequin

pharmacien

Le virus continue de circuler en France

Le nombre d'admissions en réanimation et le taux de décès on chuté mais le virus circule toujours. Les clusters,  les nouveaux foyers de contamination, sont encore nombreux, la France en enregistrait 125 au 20 juin dernier. 

Vous êtes à nouveau en ligne