VIDEO. Pendant le confinement, il a photographié ses voisins à la fenêtre

BRUT

Le confinement, Christopher Fernandez a choisi de l'immortaliser en prenant en photo depuis sa fenêtre les habitants de l'immeuble d'en face. Voilà le résultat.

Des scènes de vie immortalisées. Pendant le confinement, le photographe Christopher Fernandez a fait des portraits de ses voisins à Londres, depuis sa fenêtre. Une façon, pour lui, de documenter cette période inédite. Pour avoir leur autorisation, Christopher a mis un panneau à sa fenêtre. "Ça disait un truc du genre : "Vous vous ennuyez ? Je sais, je m'ennuie aussi. Photographe cherchant à documenter depuis ma fenêtre"", se souvient le photographe.

Dans un premier temps, Christopher n'a pas osé se lancer de peur que cela paraisse "bizarre". Pourtant, à peine vingt minutes après l'affichage de son annonce originale, il reçoit une première réponse. "D'une certaine manière, je pense que cela a rendu les gens un peu plus ouverts. Ils m'envoyaient un message sur Instagram et nous prenions rendez-vous pour faire les photos", développe le photographe. Avant de commencer une séance photo, Christopher demandait à ses voisins d'allumer ou d'éteindre les lumières. "Et je les faisais poser dans la pièce", précise-t-il. Il ajoute : "Je n'ai rien mis en place qu'ils n'auraient pas fait normalement."

La mère de Christopher Fernandez est infirmière en Écosse. L'artiste a donc décidé de vendre ses photos au profit du National Health Service.

Vous êtes à nouveau en ligne