VIDEO. "On a déjà vu l'état d'urgence rentrer dans le quotidien" : la surveillance numérique contre le coronavirus fait craindre des dérives liberticides

Comme d'autres pays, la France intensifie sa surveillance numérique et réfléchit à une application de pistage des téléphones portables. Des mesures qui menacent nos libertés individuelles, pour Martin Drago, juriste de l'association La Quadrature du net.

Drones, caméras automatisées, pistage des téléphones portables… Face au coronavirus, les outils de surveillance numérique se multiplient à travers le monde. Qu'il s'agisse de faire respecter le confinement général ou d'éviter une reprise de l'épidémie, ces mesures sécuritaires séduisent les gouvernements et font grincer des dents les associations de défense des libertés individuelles.

>> Coronavirus : retrouvez toutes les informations dans notre direct

"Tout le monde se disait que ça n'arriverait jamais [en France], que c'était de la science-fiction", se souvient Martin Drago, juriste à la Quadrature du net, à propos de l'usage de drones en Chine pour surveiller les rues. "Aujourd'hui, plus personne ne s'étonne", déplore-t-il, rappelant que les forces de l'ordre se servent tous les jours de ces engins en France dans le cadre du confinement.

Comme la Quadrature du net, plusieurs associations ont tiré la sonnette d'alarme concernant le partage des données entre opérateurs téléphoniques et gouvernement, ou encore face au risque que les mesures exceptionnelles de surveillance numérique ne s'inscrivent dans le droit commun. Le Défenseur des droits Jacques Toubon réclame l'ouverture d'un "débat public sur les libertés".

La sélection de franceinfo sur le coronavirus

• Infographies. INFOGRAPHIES. Coronavirus : nombre de décès par département, âge des malades, réanimations… Visualisez l'évolution de l'épidémie en France et en Europe

• Eclairage. Coronavirus : a-t-on raison de douter du nombre de morts annoncé par la Chine ?

• Enquête. Comment la France a sacrifié sa principale usine de masques basée en Bretagne

• Témoignages. "S'ils ne font rien pendant des mois, ça va être la catastrophe" : en pleine crise du coronavirus, la galère des profs de lycées défavorisés pour maintenir les élèves à flot

• Vidéo. Les quatre gestes simples à adopter pour se protéger et éviter la propagation

Vous êtes à nouveau en ligne