Vidéo. Mer ou lac, les amoureux de kitesurf ont renoué avec les joies de la glisse

Après deux mois de confinement, les amateurs de sports nautiques se sont rendus sur les plages et les lacs qui ont été autorisés à rouvrir. Une reprise très attendue. 

"On est heureux. Il y a du soleil et du vent, les conditions sont parfaites". Le bonheur est total pour ce kitesurfeur de l'Hérault. Comme lui, ils sont nombreux à avoir scruté quelles plages du département ont obtenu l'autorisation d'ouvrir pour la pratique sportive et la balade en bord de mer. 

Un spot dans un rayon de 100 Km

Seule contrainte pour ces passionnés qui passent des heures à trouver les meilleurs spots avant de partir, la limite des 100 km à ne pas dépasser depuis son domicile. Certains seraient bien allés plus loin pour retrouver leur plage préférée mais ils ont respecté les règles. L'air de liberté n'est pas encore total ! Dans le département voisin de l'Aude, comme ailleurs, si les particuliers peuvent pratiquer leur sport préféré, les clubs nautiques, eux, n'ont pas l'autorisation d'ouvrir. La date du 1er juin est avancée, mais pas encore validée et soumise à l'évolution de la crise sanitaire. 

Une reprise sous contrôle

Même ambiance en Isère. Ici, c'est notamment sur les bords du lac de Monteynard, spot très prisé pour le kitesurf, que les ex-confinés se sont donné rendez-vous, en gardant leurs distances. D'ailleurs des règles strictes sont à respecter avant de s'élancer. "On a mis en place une zone où ils préparent le matériel, une zone de mise à l'eau et une zone pour la sortie pour éviter qu'ils se croisent" explique Didier Berthelot, le directeur des lieux. De quoi rassurer les sportifs "On se sent plus en sécurité que lorsque l'on fait nos courses" selon l'un d'eux qui confie: "Je préfère être sur le lac !"

Vous êtes à nouveau en ligne