VIDEO. Covid-19 : Sur les réseaux sociaux, des messages alarmistes... et souvent mensongers

Il n'y a pas plus sujet à rumeurs qu'une épidémie... Elle suscite des craintes, des angoisses. Tout le monde se prétend expert du virus. L'Oeil du 20 heures se penche sur des messages viraux que vous avez peut-être reçus.

Ces derniers jours, chacun reçoit beaucoup de messages sur les réseaux sociaux ou les messageries privées. Des “amis d’amis” qui donnent des conseils pour lutter contre le coronavirus. Que valent-ils vraiment ? L’oeil du 20 heures a consulté son médecin.

Un texte viral... mais en partie mensonger

C’est un texte partagé massivement sur toutes les plateformes, et bien souvent par message privé. Son auteur, anonyme, dit relayer les informations “d’un chercheur collaborant avec le groupe de travail qui lutte contre l’épidémie de coronavirus”. 

Premier conseil, selon lui : “le virus ne résiste pas à la chaleur et meurt s’il est exposé à des températures de 26-27 degrés : il faut donc souvent consommer des boissons chaudes (...) et pour ceux qui peuvent le faire, exposez-vous au soleil !”

De mauvais conseils basés sur un mensonge, selon le Dr Philippe Zerr, médecin généraliste et membre de la Haute Autorité de Santé : “le virus sera le même que l’on boive de l’eau chaude ou froide ! Quant au soleil, c’est très bon pour le moral, mais pour le virus, ce n’est vraiment pas ce qu’il faut faire. Les seules choses à retenir c’est d’être à un mètre de distance [de ses interlocuteurs] et se laver les mains tout le temps.”

Le message précise aussi les symptomes à reconnaître : par exemple, le virus ne provoquerait “pas de rhume avec écoulement nasal”. Encore faux, selon le médecin : “Au contraire, c’est un virus de rhume habituel, c’est-à-dire le nez qui coule, on peut avoir une petite toux qui peut être sèche au début et qui peut devenir grasse après… On a le nez bouché. Ce qui compte, c’est fièvre et toux”…

Parmi les fausses informations, ces messages contiennent aussi quelques vrais bons conseils, comme “désinfecter le clavier des ordinateurs et des téléphones portables”, ou encore laver ses vêtements régulièrement car “les détergents peuvent tuer [le virus].”

Les huiles essentielles, fausse bonne idée

Sur internet, on trouve aussi beaucoup de publications vantant les mérites des huiles essentielles, contre le Covid-19. En pharmacie, nous avons croisé une cliente apparemment convaincue, venue chercher, justement, des huiles essentielles… “Pour protéger contre le coronavirus”, explique-t-elle.

La pharmacienne Anne-Marie Checoury est déjà en rupture de stocks : “on a multiplié par dix les demandes d’huiles essentielles, parce que même des personnes qui n’étaient pas sensibles à l’aromathérapie se sont tournées vers ça.” C’est bon pour le commerce, mais est-ce aussi efficace contre le coronavirus ? Pas du tout, selon le Dr Philippe Zerr : “les huiles essentielles ne protègeront pas ni ne guériront le coronavirus. On n’a jamais vu d’efficacité en réalité, avec les études scientifiques, sur les virus quels qu’ils soient.”

La meilleure des parades connue à ce jour contre le coronavirus, c’est de tenir ses distances avec les autres, et de se laver régulièrement les mains. Pas besoin d’attendre le message d’un faux ami chercheur pour connaître l’astuce.

Vous êtes à nouveau en ligne