VIDEO. Covid-19 : le Rassemblement national n'est "pas favorable" à la mise en place d'un passeport vaccinal, déclare Jordan Bardella

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

Ce certificat de vaccination qui permettrait par exemple de voyager pose de nombreuses questions que les autorités françaises n'ont pas encore tranchées.

Le Rassemblement national n'est "pas favorable" à la mise en place d'un passeport sanitaire dans le cadre de la pandémie de Covid-19, a affirmé mardi 23 février sur franceinfo Jordan Bardella, vice-président du Rassemblement national et député européen. Plusieurs pays européens réfléchissent à l'instauration de ce document qui justifierait non pas seulement d'une vaccination mais aussi de la réalisation de plusieurs tests de dépistage.

"Moi, je veux bien débattre d'un passeport sanitaire sur une maladie comme Ebola, dont le taux de mortalité est de 90%. Sur une maladie dont le taux de mortalité est relativement faible sur les personnes qui ne sont pas à risque, qui ne sont pas âgées, etc, nous n'y sommes pas favorables", a expliqué l'élu européen.

Un "naufrage" concernant les vaccins

Jordan Bardella a également déploré l'organisation européenne concernant les vaccins : "Je pense que si la France s'était tournée directement vers les laboratoires, on s'en serait mieux sortis. Parce qu'à chaque fois qu'on confie quelque chose à l'Union européenne, c'est un naufrage systématiquement."

"Ce que je regarde aujourd'hui, c'est que nous n'avons pas de vaccins parce que, de l'aveu même de la présidente de la Commission européenne qui l'a indiqué devant les parlementaires européens il y a quelques jours, l'Union européenne a été totalement défaillante", a ajouté le député européen.

Vous êtes à nouveau en ligne