VIDEO. Coronavirus : la France n'était "à l'évidence pas assez préparée" à la crise, reconnaît Macron

Le président de la République a reconnu, dans son allocution lundi soir, des "failles" dans la gestion de la pandémie par le gouvernement.

Un début de mea culpa. La France n'était "à l'évidence pas assez préparée" à la crise du coronavirus, qui a révélé "des failles", a reconnu, lundi 13 avril, le président Emmanuel Macron dans sa quatrième allocution depuis le début de la pandémie. "Mais nous avons fait face, en France comme partout ailleurs. Nous avons dû parer à l'urgence, prendre des décisions difficiles à partir d'informations partielles, nous adapter sans cesse", a-t-il poursuivi, rappelant que ce virus "était inconnu".

>> Suivez les réactions aux déclarations d'Emmanuel Macron sur la crise du coronavirus et le confinement dans notre direct

Même si "l'épidémie commence à marquer le pas", (...) il y a eu "des insuffisances comme dans tous les pays du monde, nous avons manqué de blouses, de gants, de gel hydroalcoolique, nous n'avons pas pu distribuer autant de masques que nous l'aurions voulu", a-t-il souligné en évoquant des "ratés" dont il faudra "tirer toutes les conséquences en temps voulu".

La sélection de franceinfo sur le coronavirus

• Synthèse. Quels sont les effets du confinement sur notre santé (et comment les limiter) ?

• Infographies. Nombre de décès, de malades en réanimation... Découvrez l'évolution de l'épidémie en France en quatre cartes animées

• Vrai ou fake. Ces théories du complot qui connectent la 5G et le coronavirus

• Témoignages. Surchauffe, kilos en trop et horizon flou... Le casse-tête des sportifs de haut niveau pendant le confinement

Vous êtes à nouveau en ligne