VIDEO. Coronavirus : aux urgences, quand il faut prendre des décisions lourdes de conséquences

A l'hôpital de Colmar, dans une région très touchée par l'épidémie de coronavirus, le service des urgences reçoit de plus en plus de patients dans un état grave. Et dans certains cas, les soignants doivent prendre des décisions particulièrement difficiles. Extrait d'un reportage d'"Envoyé spécial" à voir dans la "Soirée 2 l'info" du 2 avril 2020.

Aux urgences hospitalières, les soignants sont habitués à prendre des décisions lourdes de conséquences. Mais l'épidémie de coronavirus les oblige parfois à faire des choix difficiles : dans le cas de patients âgés atteints d'autres pathologies, jusqu'où faut-il poursuivre les soins ?

Dans le Haut-Rhin, l'un des foyers de l'épidémie, un octogénaire en détresse respiratoire vient d'arriver à l'hôpital Louis-Pasteur de Colmar. Il n'est pas en état de s'exprimer, mais il présente tous les symptômes du coronavirus. Ses poumons sont très atteints, et le masque à oxygène risque de ne pas suffire. Dans son état, il nécessiterait d'être branché à un respirateur. Mais à son âge et avec ses antécédents médicaux, pourra-t-il supporter les soins de réanimation, qui sont extrêmement lourds ?

Une prise de décision collégiale

Le Dr Pauline Haessler appelle la famille du patient pour la prévenir de la gravité de son état, et pour en savoir plus sur son autonomie. Le médecin doute qu'il soit capable de supporter de longues semaines en réanimation, qui peuvent s'accompagner de graves complications.

Pour que la décision soit collective, elle sollicite l'avis du chef du pôle des urgences et celui du réanimateur de garde. Au vu de la situation, le Dr Haessler estime déraisonnable de lui prodiguer des soins de réanimation. Les autres soins seront néanmoins poursuivis, et "on va essayer de faire en sorte que ça s'améliore. Mais lui mettre un tuyau et l'endormir, ça va être que de la souffrance... pour rien, tente-t-elle de se raisonner. Faire de la réanimation, de l'acharnement pour qu'il en souffre, ce n'est pas la bonne décision."

Extrait de "Ils sauvent des vies", un reportage à voir dans la "Soirée 2 l'info : Coronavirus : l'état d'urgence" que proposent "Envoyé spécial" et "Complément d'enquête" le 2 avril 2020.

Tous les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site et l'application mobile de Franceinfo, rubrique "Magazines".

Vous êtes à nouveau en ligne