Vaccin contre le Covid-19 : Jean Castex évoque une troisième dose pour les personnes vulnérables

Le Premier ministre Jean Castex assiste à une vaccination, le 16 avril 2021 à Caen (Calvados).
Le Premier ministre Jean Castex assiste à une vaccination, le 16 avril 2021 à Caen (Calvados). (SAMEER AL-DOUMY / AFP)

Dans un discours au Congrès des villes de France, jeudi, le Premier ministre a estimé qu'il faudrait "sans doute" vacciner une troisième fois les personnes vulnérables.

Une troisième dose de vaccin, pour les plus vulnérables face au Covid-19. C'est l'hypothèse évoquée jeudi 8 juillet par le Premier ministre, Jean Castex. "Sans doute pour les plus vulnérables, vaccinés les premiers, à la fois parce qu'ils sont vulnérables et que cette vaccination est intervenue de manière anticipée, il nous faudra une troisième dose parce que les défenses immunitaires s'affaiblissent", a-t-il déclaré au Congrès des villes de France.

Le vaccin "protège à 100% du confinement". C'est la formule utilisée par Olivier Véran pour encourager à la vaccination. "Le vaccin, il protège à 95% des formes graves, par contre il protège à 100% du confinement", a rappelé le ministre de la Santé, alors que le variant Delta fait craindre une quatrième vague au cours de l'été en France.

 "Evitez l'Espagne [et] le Portugal dans vos destinations", conseille le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes. Clément Beaune s'est adressé à "ceux qui n'ont pas encore réservé leurs vacances" dans l'émission "Les 4 Vérités" sur France 2. "J'ai passé un message de prudence et de responsabilité", a-t-il tempéré quelques heures plus tard sur franceinfo, soulignant qu'il n'y avait pas "d'interdiction de circuler au sein de l'Europe" pour l'instant mais que le gouvernement suivait "évidemment tous les pays européens""J'encourage tous les Français qui le souhaitent à aller en Espagne", a répliqué sur BFMTV l'ambassadeur d'Espagne en France. 

La France compte moins de 1 000 malades en réanimation. Le nombre de patients atteints du Covid-19 en services de soins critiques continue de diminuer et est repassé sous la barre des 1 000 pour la première fois depuis septembre, selon les données de Santé publique France (SPF) publiées mercredi.

 Les cas augmentent de nouveau aux Etats-Unis. Le variant Delta y est devenu le variant dominant, selon les données des autorités sanitaires américaines. La moyenne sur sept jours du nombre de nouvelles infections quotidiennes se situait mardi à un peu moins de 13 900 cas, quand elle était d'environ 11 500 il y a deux semaines.

Vous êtes à nouveau en ligne