Vaccin contre le coronavirus : ça coince

Coup de froid dans la course au vaccin contre le coronavirus. Le groupe AstraZeneca a suspendu ses essais à cause d'effets secondaires sur un patient. 

C’est un coup dur pour le candidat-vaccin développé par la firme AstraZaneco en collaboration avec l'université d’Oxford (Royaume-Uni). Il faisait partie des favoris pour parvenir à faire cette découverte scientifique espérée par le monde entier. Le laboratoire Astra Zeneca a préféré suspendre ses essais pour le vaccin contre la Covid-19. Une des personnes testant leur traitement a eu une mauvaise réaction au médicament. L’essai est suspendu.

25 continuent leurs essais

"Nous ne mettrons pas un vaccin sur le marché avant d’être convaincu qu’il est sûr. C’est pour ça qu'il a été arrêté temporairement", évoque un de ses dirigeants. Aujourd'hui dans le monde, 25 candidats continuent leurs essais : phase 1 pour étudier la tolérance, phase 2 pour trouver le bon dosage et phase 3 concernant la sécurité et l'efficacité sur de larges populations. Huit autres sont à cette phase 3, mais impossible de savoir s'ils iront jusqu'au bout. Les laboratoires chinois Sinovac et Sinopharm, ainsi que les américains Moderna et Pfizer/BioNTech sont les plus avancés. Celui de Sanofi développé avec l'Institut Pasteur n’en est qu’au tout début de ses essais, en phase 1.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne