Covid-19 : Donald Trump signe un décret pour "prioriser" la livraison de vaccins aux Etats-Unis avant leur exportation

Donald Trump, le 13 novembre 2020 à la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis).
Donald Trump, le 13 novembre 2020 à la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis). (MANDEL NGAN / AFP)

Le président américain a signé ce décret mardi, craignant que les Etats-Unis manquent de doses après les livraisons à l'étranger.

Pour Donald Trump, c'est "America First" (l'Amérique d'abord) ! Le président républicain a signé mardi 8 décembre un décret qui donnera selon lui la priorité aux livraisons de vaccins contre le Covid-19 aux Etats-Unis avant l'exportation, soulignant le fait que le pays pourrait manquer de doses après la phase initiale de vaccination. Pfizer et BioNTech, dont le vaccin pourrait être autorisé dans les tout prochains jours, n'ont prévu de livrer que 100 millions de doses aux Etats-Unis. Suivez notre direct.

  Le vaccin d'AstraZeneca validé par "The Lancet". L'entreprise AstraZeneca annonce ce mardi que le vaccin qu'elle a développé avec l'université d'Oxford est devenu le premier à voir ses résultats d'efficacité validés par une revue scientifique. La publication dans The Lancet  de ces résultats, passés au crible par des scientifiques indépendants, confirme que ce vaccin est efficace à 70% en moyenne.

La campagne de vaccination a débuté au Royaume-Uni. Une patiente âgée de 90 ans, Margaret Keenan, a été la première à recevoir le vaccin contre le Covid-19 ce mardi 8 décembre à l'hôpital de Coventry, dans le centre de l'Angleterre. "Je me sens tellement privilégiée", a-t-elle déclaré aux médias britanniques. Le pays, qui recense au moins 61 245 morts liés à l'épidémie, a été le premier à donner son feu vert au vaccin de l'alliance américano-allemande Pfizer/BioNTech. La majorité de la population britannique devra toutefois attendre 2021, priorité étant donnée aux résidents et au personnel des maisons de retraite, suivis ensuite par les soignants et les plus de 80 ans.

  Fin de l'attestation de sortie en Martinique. L'attestation dérogatoire pour sortir du domicile n'est plus obligatoire depuis mardi matin, a indiqué le préfet de Région, lundi. Un couvre-feu sera mis en place à partir de mardi soir, pour une semaine. Les restaurants pourront rouvrir vendredi, mais devront patienter jusqu'à lundi pour fermer à minuit. Les salles de sport peuvent également reprendre leurs activités.

Vous êtes à nouveau en ligne