Covid-19 : les Etats-Unis visent au moins une injection pour 70 % des adultes d'ici le 4 juillet

Des fioles du vaccin Sinovac contre le Covid-19, le 15 avril 2021, à Silvia (Colombie).
Des fioles du vaccin Sinovac contre le Covid-19, le 15 avril 2021, à Silvia (Colombie). (LUIS ROBAYO / AFP)

Le président américain Joe Biden a annoncé l'objectif de 160 millions d'Américains entèrement vaccinés d'ici la même date.

"La lumière au bout du tunnel". Le président américain Joe Biden a fixé mardi 3 mai un nouvel objectif de vaccination contre le Covid-19 aux Etats-Unis. Au moins une injection pour 70 % des adultes d'ici la fête nationale du 4 juillet. Lors d'une allocution depuis la Maison Blanche, le chef d'Etat a également annoncé l'objectif de 160 millions d'Américains entièrement vaccinés d'ici la même date. "La lumière au bout du tunnel est de plus en plus forte", a-t-il souligné. Ce direct est désormais terminé.

 Plus d'un quart des 447 millions d'habitants de l'Union européenne a reçu au moins une dose de vaccin. "La vaccination s'accélère en Europe : nous venons de dépasser les 150 millions de vaccinations", a tweeté Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne. Nous aurons suffisamment de doses pour vacciner 70% des adultes de l'UE en juillet." Suivez notre direct. 

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a annoncé le lancement d'une procédure d'"examen continu" du vaccin chinois Sinovac. Cela ouvre la voie à une éventuelle demande d'autorisation prochaine dans l'Union européenne. La décision du comité des médicaments à usage humain de l'EMA "de commencer l'examen continu se fonde sur des résultats préliminaires d'études en laboratoire (données non cliniques) et des études cliniques", précise un communiqué.

Plus de 20 millions de cas en Inde. Le deuxième pays le plus peuplé au monde compte, mardi, 20,3 millions de cas confirmés de Covid-19. Un chiffre largement sous-estimé, selon la communauté scientifique. L'épidémie a par ailleurs causé la mort de 222 408 personnes, alors que les hôpitaux sont submergés et à court de réserves d'oxygène, de médicaments et de lits, malgré l'afflux d'aide internationale ces derniers jours.

 Les droits des résidents d'Ehpad "grandement entravés". Le droit à une "vie privée et familiale" a été plus entravé au cours de la crise sanitaire pour les résidents d'Ehpad que pour le reste de la population, dénonce la Défenseure des droits dans un rapport qui formule une soixantaine de recommandations pour garantir leur "liberté".

Vous êtes à nouveau en ligne