Covid-19 : l'Ordre des médecins préconise un "accompagnement" plutôt qu'un isolement des malades

La campagne de dépistage du Covid-19 au Pré-Saint-Gervais (Seine-Saint-Denis) le 15 septembre 2020.
La campagne de dépistage du Covid-19 au Pré-Saint-Gervais (Seine-Saint-Denis) le 15 septembre 2020. (MYRIAM TIRLER / HANS LUCAS / AFP)

Il n'est pas question de transiger avec le secret médical, met en garde l'Ordre des médecins dans un communiqué.

Que faire avec les malades du Covid-19 ? Emmanuel Macron a estimé nécessaire mardi 24 novembre lors de son allocution d'être "plus contraignant à l'égard de celles et ceux qui ont le virus". Mais dans un communiqué, l'Ordre des médecins estime qu'il est hors de question de transiger avec le secret médical. L'Ordre "ne saurait accepter que les données médicales recueillies dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 (...) puissent être utilisées à des fins de contrôle de nos concitoyens". Si un test positif devait avoir "des conséquences coercitives", cela "affaiblir(ait) l'adhésion de la population au dépistage et au traçage", ajoute l'institution. Suivez notre direct. 

Le pays de Galles durcit les restrictions. "Nous aussi au pays de Galles devons utiliser les semaines à venir pour réduire la propagation du virus et créer plus de marge pour la période de Noël", a déclaré Mark Drakeford, chef du gouvernement gallois, lors d'une conférence de presse vendredi. Les nouvelles restrictions pour lutter contre la pandémie de Covid-19, qui a fait plus de 57 000 morts au Royaume-Uni, s'appliqueront à tout le pays de Galles et toucheront en particulier les cafés, pubs et restaurants. 

La France à l'heure pour le vaccin. "Nous serons prêts fin décembre, début janvier", a assuré vendredi la ministre chargée de l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, sur BFMTV. La vaccination ne commencera pas forcément à cette période : "Nous attendons les doses vaccinales" et les autorisations de l'Agence européenne des médicaments, a-t-elle précisé. "Nous ne sommes pas encore au bout des essais cliniques." 

Amélioration de la situation en France. Il y a moins de 4 000 patients (3 871) atteints du Covid-19 en réanimation, selon les données publiées par l'agence sanitaire Santé publique France vendredi. L'épidémie a tué 396 personnes à l'hôpital lors des dernières 24 heures, contre 340 jeudi. Au total, depuis le début de l'épidémie, 51 914 personnes sont mortes du virus. Les autres indicateurs poursuivent, eux, leur décrue.

 L'Allemagne dépasse le million de cas. L'institut de veille sanitaire Robert Koch l'a annoncé. L'Allemagne a franchi vendredi le seuil du million de personnes testées positives au Covid-19. Considéré comme un des bons élèves européens concernant la manière dont il gère l'épidémie, mais frappé de plein fouet par la deuxième vague, le pays compte 1 006 394 malades officiellement déclarés et 15 586 décès, selon l'institut. Face à cette situation, Angela Merkel avait annoncé mercredi la prolongation des mesures de restriction

La première phase d'allègement du confinement commence samedi. A partir de samedi, les petits commerces pourront rouvrir, et les déplacements seront permis dans un rayon de 20 km et pendant trois heures. En revanche, bars, restaurants et salles de sport resteront fermés au moins jusqu'au 20 janvier. Franceinfo résume dans cet article ce qui est autorisé dès samedi. 

Vous êtes à nouveau en ligne