Covid-19 : Jean Castex en visite surprise à l'hôpital d'Argenteuil

Le Premier ministre, Jean Castex, à l\'Elysée le 17 février 2021.
Le Premier ministre, Jean Castex, à l'Elysée le 17 février 2021. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Invité par le directeur de l'hôpital à se faire vacciner, Jean Castex a expliqué ne pas vouloir donner l'impression de bénéficier d'"un passe droit".

Le Premier ministre, Jean Castex a effectué une visite surprise à l'hôpital d'Argenteuil (Val-d'Oise), mardi 23 février dans la soirée, afin de constater la "mobilisation des soignants" mais aussi la "tension" du système en raison de l'épidémie de Covid-19. Il a échangé avec le personnel soignant de cet établissement où 70 lits sont consacrés à l'hospitalisation des malades du Covid-19. Invité par le directeur de l'hôpital à se faire vacciner, Jean Castex a expliqué ne pas vouloir donner l'impression de bénéficier d'"un passe droit". Suivez notre direct.

 Plus de 20 000 nouvelles contaminations en France. En 24 heures, 20 064 nouvelles contaminations ont été enregistrées, selon Santé publique France, un chiffre en ligne avec les chiffres quotidiens moyens. Le nombre de patients atteints du Covid-19 placés en réanimation a à nouveau augmenté ce mardi, avec 3 435 malades contre 3 407 la veille. La barre des 85 000 décès depuis le début de l'épidémie a par ailleurs été franchie.

Des renforts médicaux envoyés à Mayotte. La Sécurité civile a annoncé l'envoi d'une équipe médicale de 35 personnes à Mayotte, pour aider ce département français de l'océan Indien à faire face à l'épidémie et à l'apparition des variants identifiés en Afrique du Sud et au Royaume-Uni. Début février, le gouvernement a décidé un reconfinement à Mayotte pour au moins trois semaines face à l'épidémie de Covid-19, en forte progression dans l'île. 

Le maire de Dunkerque veut "tout tenter" avant un reconfinement. "Nous ne nous opposerons pas un reconfinement mais nous pensons qu’il faut tout tenter avant. Nous voulons un dernier sursis, une dernière chance." Face à la presse, le maire de Dunkerque (Nord), Patrice Vergriete, a présenté un plan élaboré avec les autres édiles de son agglomération pour éviter un confinement local : poursuivre les campagnes de dépistage, augmenter le rythme des vaccinations, rendre obligatoire le port du masque partout, et une campagne de communication invitant à limiter au maximum les regroupements. Dans la communauté urbaine, le taux d'incidence dépasse les 900 cas pour 100 000 habitants, soit plus de quatre fois la moyenne nationale (193 au 18 février), a appris France Bleu Nord auprès de l'Agence régionale de santé. 

Plus d'un demi-million de morts aux Etats-Unis. Avec 500 201 personnes ayant succombé au virus et plus de 28 millions de cas de contaminations, les Etats-Unis sont le pays le plus touché au monde en valeur absolue par la pandémie. 

Le plan de déconfinement présenté au Royaume-Uni. Le gouvernement britannique vise une réouverture à partir du 12 avril des commerces non essentiels, des pubs et restaurants en extérieur et des musées. Boris Johnson envisage un retour des supporters dans les stades à partir du 17 mai si la situation sanitaire le permet, avec une capacité limitée à 10 000 personnes. Le pays enregistre une baisse des morts et des contaminations, alors que sa campagne de vaccination est l'une des plus avancées au monde (18,2 millions de doses de vaccins administrées contre 3,7 en France).

Confinement le week-end sur la Côte d'Azur. Dans l'Hexagone, les autorités ont annoncé une mesure de confinement territorialisé, une première depuis le début de la crise sanitaire en France métropolitaine, qui concernera pour les deux prochains week-ends les communes du littoral d'une partie de la Côte d'Azur.

L'ONU dénonce l'attitude des pays riches.  Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a dénoncé un "nationalisme vaccinal" : "A eux seuls, dix pays se sont partagé plus des trois quarts des doses de vaccin contre le Covid-19 administrées à ce jour."

"Une liste VIP" polémique en Argentine. Le ministère argentin de la Santé a publié une liste de 70 personnes ayant indûment reçu le vaccin contre le Covid-19. Elle comprend le président Alberto Fernandez et les membres de son cabinet, ainsi que le ministre de l'Economie, l'ambassadeur argentin au Brésil ou encore l'ancien président Eduardo Duhalde, son épouse et leurs enfants.

Vous êtes à nouveau en ligne