Covid-19 : la Libye entame sa campagne de vaccination par son Premier ministre

Le Premier ministre de la Libye, Abdelhamid Dbeibah, reçoit sa première injection du vaccin contre le Covid-19, le 10 avril 2021.
Le Premier ministre de la Libye, Abdelhamid Dbeibah, reçoit sa première injection du vaccin contre le Covid-19, le 10 avril 2021. (MAHMUD TURKIA / AFP)

La Libye a indiqué avoir lancé samedi sa campagne de vaccination contre le Covid-19, en commençant par le Premier ministre Abdelhamid Dbeibah

Top départ de la campagne de vaccination en Libye. L'annonce a été faite samedi 10 avril par le président du Centre national de lutte contre les maladies (CDC) Badreddine al-Najjar lors d'une conférence de presse. "La campagne nationale de vaccination contre le Covid-19 a été lancée au siège du CDC à Souq al-Joumaa" (banlieue est de Tripoli), et vise en priorité "les personnes âgées, les malades chroniques", a-t-il dit.

Abdelhamid Dbeibah, chef du Gouvernement d'unité nationale (GUN), a été le premier à recevoir un vaccin, suivi par le ministre de la Santé, Ali al-Zenati, a constaté un journaliste de l'AFP. Suivez notre direct.

 Plus de 5 700 patients en réanimation en France. L'objectif des 5 000 contaminations par jour souhaité le 24 novembre dernier par Emmanuel Macron semble bien loin. Au cours des dernières 24 heures, 43 284 nouveaux cas de Covid-19 ont été comptabilisés samedi 10 avril, selon les données de Santé Publique France. Soit 38 301 cas par jour, en moyenne, sur les 7 derniers jours. Les autorités sanitaires font également état de 5 769 patients hospitalisés en réanimation ou soins intensifs. Ce chiffre a progressé d'un millier en seulement 15 jours. Et il n'avait pas été aussi haut depuis le 17 avril 2020. 297 décès ont été recensés sur la période.

 Des enseignants vaccinés dès la semaine prochaine ? La stratégie de vaccination en France devrait prendre un nouveau tournant au cours des prochains jours. Au cours de sa visite à Lyon (Rhône), dans l'après-midi, Jean Castex a évoqué la protection contre le Covid-19 du corps professoral. Selon le Premier ministre, les enseignants, Atsem et autre personnels éducatifs "de plus de 50 ans qui sont en contact d'enfants en situation de handicap" pourront être vaccinés "sans doute dès la semaine prochaine", a-t-il annoncé depuis le centre de vaccination de Lyon-Gerland. 

Les Etats-Unis écartent "à ce stade" le lien entre thromboses et vaccin de Johnson & Jonhson. Il n'a pas été établi de lien de causalité à ce stade entre la formation de caillots sanguins et l'injection du vaccin contre le Covid-19 de Johnson & Johnson, a déclaré vendredi l'Agence américaine des médicaments (FDA), en disant enquêter sur des cas aux Etats-Unis. L'Agence européenne des médicaments (EMA) avait indiqué plus tôt vendredi enquêter sur des liens entre le vaccin de Johnson & Johnson (qui sera commercialisé sous le nom de Janssen en Europe) et des cas de caillots sanguins.

Vous êtes à nouveau en ligne